Vous êtes ici: Visite des lieux La crypte

Lorsque, en 1888, on décida de relier l’ensemble des bâtiments claustraux avec la distillerie pour y édifier une nouvelle infirmerie et, adossée au chevet de l’Église, une chapelle pour les frères malades, on profita de la dénivellation de terrain pour aménager une crypte, en forme de colombarium.
À l’origine, elle était destiné à accueillir les dépouilles mortelles de nos abbés. Le premier à y avoir été transféré est Dom Marie Daverat, premier abbé du monastère, décédé le 2 juin 1867. Le transfert eut lieu le 15 juin 1890, lors de la bénédiction de l’infirmerie et de sa chapelle
En 1915, c’est au tour de Dom Candide Albalat, notre troisième abbé, de l’y rejoindre. C’est là également, mais beaucoup plus tard, que les restes de son successeur immédiat, Dom André Malet (décédé en 1936), furent transférés.
Enfin, après avoir été restaurée à l’occasion de sa béatification et en avoir rendu l’accès possible par l’extérieur, les reliques du Bienheureux Marie-Joseph Cassant y furent solennellement transférées. Il repose désormais à proximité de celui qui, au moment de son entrée, fut son Père-maître et qui, par la suite, devint son guide spirituel avisé : le Père André Malet ; et quiconque désire le vénérer et le prier peut le faire en toute liberté.