La « chapelle du Père Cassant » a été aménagée en 2006 dans la chapelle de l’ancienne l’infirmerie, également appelée « Chapelle Notre-Dame des sept douleurs », à cause de la Piétaqui s’y trouve en élévation.


Laissée à l’abandon pendant de nombreuses années, des travaux de restauration y furent réalisés par les Ateliers de Michèle Bellin, restauratrice d’art à Grenade sur Garonne, pour en faire une chapelle dédiée au culte et à la vénération du Bienheureux Frère Marie-Joseph Cassant, suite à sa béatification le 3 octobre 2004, par le pape saint Jean-Paul II.La communauté y célèbre occasionnellement tel ou tel office liturgique, en particulier durant la neuvaine préparatoire à la fête du Bienheureux, le 17 juin. Elle est cependant accessible (en passant par l’Accueil/Porterie) pour tous ceux et toutes celles qui désirent s’y recueillir pour y prier dans le silence ou y vivre une célébration religieuse.