Dom Candide Albalat y Puigcerver, 3ème Abbé
(de 1881 à 1911)

Devise : In fide et lenitate / « Dans la foi et la douceur » (Eccl. 45, 4)


Il naquit à Jativa en Espagne dans la province de Valence, le3 octobre 1854. Les Ordres religieux n’existant plus en Espagne depuis 1835, il avait dû s’expatrier pour répondre à son désir de vie monastique et c’est ainsi qu’il arriva à l’abbaye le 11 juillet 1870, à l’âge de 16 ans.
Il fut élu abbé le 19 septembre 1881, pour succéder à Dom Etienne, élu abbé de la Grande-Trappe de Soligny. Il mourut le 17 août 1915 après un des plus longs abbatiats qu’aient connu les moines du Désert : 30 années fécondes, riches en réalisation
C’est à lui que l’on doit par exemple la restauration de l’Ordre cistercien en Espagne, où il fonde le monastère de San Isidro en 1891 (www.abadiasanisidro.es), puis de celui de Viaceli (www.aviaceli.com). Initialement prévu comme éventuel refuge pour les moines du Désert en cas d’expulsion suite à la promulgation des lois anticléricales en 1901, ce lieu fut canoniquement érigé en abbaye en 1909.
Par ailleurs, c’est à lui que le Chapitre Général de 1893 confia la charge de rédiger de nouveaux Us, destinés aux trois congrégations trappistes, unifiée en 1892.
Il faut enfin souligner le rôle éminent qu’il fut appelé à jouer dans le travail de réforme liturgique entreprise de son temps. Il aimait à dire que deux saints avaient plus particulièrement marqué sa vie : saint Jean Bosco qu’il avait rencontré à Barcelone en 1886, et le P. Jean, de l’abbaye de Fontfroide (www.fontfroide.com), auprès duquel il allait souvent prendre conseil. Sans oublier qu’il fut le P. Abbé du P. Cassant.