Marie desclassans et L’Herm « sainte Marie » (fin du XIe s et début du XIIe s)

L’abbaye sainte Marie du Désert dresse ses murs dans un vallon de la Gascogne toulousaine. Si l’on en croit une tradition orale bien ancrée, c’est là qu’en 1099, après avoir appris la mort de son père, à la croisade en Terre sainte, Marie Desclassan, une jeune fille noble des environs, choisit de se retirer pour y vouer sa vie à Dieu, dans la solitude et la prière.
Perdu au milieu de coteaux boisés, ce lieu était alors inculte et désert, d’où son appellation d'« Herm », terme qui provient du mot latin eremus et qui signifie justement « lieu désert ».
Aussitôt après la mort de l’ermite, qui survint le 8 septembre 1117, la population d'alentour se mit à honorer son tombeau.