Avec la deuxième fondation espagnole de sainte Marie du Désert, on change complètement de contexte historique. C’est en effet sous la pression des lois anticléricales promulguées par le gouvernement Combes (1905) et qui menaçaient d’expulsion tous les ordres religieux qui ne justifiaient pas d’une utilité publique, que, face cette menace, Dom Candide se mit en quête d’un possible lieu de refuge pour sa communauté. Il le trouva à Cobrecès, sur la côte cantabrique, à proximité de Santander. Ainsi naquit le monastère de Viaceli, dont les bâtiments furent édifiés entre 1906 et 1910 grâce à la générosité des frères Antonio y Manuel Bernaldo de Quiró.
Comme sa sœur aînée, san Isidro, la communauté de Viaceli essaima en d’autres lieux, contribuant à son tour à la réimplantation du monachisme cistercien en Espagne : d’abord à Huerta, ensuite à Sobrado, avant, elle aussi, de franchir l’Atlantique pour fonder en Amérique Latine la communauté de l’Evangelio, en République dominicaine.
On notera enfin que le monastère connut une page tragique dans sa courte histoire puisque subissant de plein fouet les effets de la guerre civile espagnole (1936), il donna à l’Église 19 frères qui furent martyrisés pour leur foi et pour lesquels le Pape François a promulgué le décret autorisant leur béatification, le 23 janvier 2015. La cérémonie de béatification a été célébrée le 3 octobre 2015, en la cathédrale de Santander.
Pour plus de détails sur Viaceli, voir http://www.aviaceli.com/