Restauration de la chapelle (2005)


C’est à la faveur de la béatification du Père Cassant, le 3 octobre 2004 par sa sainteté, le Bienheureux Jean-Paul II et sous l’abbatiat de Dom Jean-Marie Couvreur, qu’elle retrouva son lustre originel. En même temps que l’on créait, au rez-de-chaussée de l’ancienne infirmerie, le « chemin du bonheur » (un parcours d’initiation à la vie et à la spiritualité Bienheureux Marie-Joseph Cassant), il fut en effet décidé de restaurer la chapelle pour en faire un lieu spécialement réservé à la culte et à la vénération publique de notre « petit frère ». On se souviendra d’ailleurs que c’est dans cette même chapelle que le P. Cassant célébra sa toute dernière messe, le 31 mai 1903, avant de se retirer définitivement dans sa chambre d’infirmerie où il mourut le matin du 17 juin.
Conduits, en juin 2005, par l’Atelier de Michèle Bellin (de Grenade sur Garonne), spécialisé dans la restauration de peintures anciennes, les travaux de réfection de la chapelle donnèrent lieu à une célébration solennelle de bénédiction présidée par Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, en octobre 2006.
Le même jour, les reliques du Père Cassant étaient une troisième fois transférées, de l’Église abbatiale à la crypte.


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page