Une première reconstruction en 1819


Une vingtaine d’années plus tard, en 1819, elle fut reconstruite à l’initiative du curé de Garac et fut placée sous le vocable de « sainte Marie du Désert ». Réédifiée, selon les termes de l’époque, en « quarré long » sur la base des fondations de l’ancien édifice, cette nouvelle chapelle présentera des dimensions identiques à la précédente. Elle sera donc de taille très modeste : 16 m de long, sur 6 de large et 5 de haut. Au couchant, le clocher, de forme triangulaire (comme on en trouve beaucoup dans la région), sera dotée d’une cloche, achetée l’année suivante, en 1820.


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page