Dom Jean-Marie Couvreur

Dom Jean-Marie Couvreur
(supérieur de 1986-1987 ; puis 9ème Abbe de 1987 à 2013)

Devise : Pax in virtute / « La paix dans la force de Dieu » (Ps. 121, 7)

Dom Jean-Marie est né le 8 mars 1938 à Marcq en Baroeul dans le Nord. Il entra au Mont-des-Cats le 3 octobre 1960 où il fit profession en 1966. Après des études de théologie à Paris, il voyagea avec dom André Louf, son abbé, au Mont Athos. Quand on vint le chercher pour devenir supérieur de sainte Marie du Désert, après la démission de Dom Alexandre Decabooter, il exerçait la charge de Père-maître.
Arrivé le 8 mars 1986, le jour de son anniversaire, comme supérieur ad nutum du Désert, il fut élu abbé le 2 mars de l’année suivante et, le 30 mai de la même année, reçut la bénédiction abbatiale des mains de Mgr Collini, archevêque de Toulouse.
L’abbatiat de Dom Jean-Marie coïncide avec un temps de prospérité économique du monastère, ce qui lui permit d’entreprendre de nombreux travaux pour améliorer l’habitat : l’aménagement du noviciat et de l’atelier de couture ; la création d’un logis abbatial ; la restauration de l’hôtellerie, de la Maison Notre-Dame (pour accueillir des groupes de jeunes) et des cellules pour les frères ; la création d’un nouveau réfectoire et, en dernier lieu, l’aménagement d’une chapelle d’hiver dans l’ancien réfectoire.
Mais son abbatiat fut surtout couronné par la béatification, juste cent ans après son décès, du Bienheureux Marie-Joseph Cassant, le 4 octobre 2004 par le pape, Saint Jean-Paul II. Dans la foulée de cet événement, on procéda en 2006 au transfert des reliques du Bienheureux vers la crypte des abbés, désormais accessible au public. Pour l’occasion l’ancienne chapelle de l’infirmerie fut entièrement restaurée, en même temps que l’on créait un « parcours du bonheur », destiné à présenter la spiritualité du Père Cassant.
Durant deux ans, entre 2000 et 2002, notre Ordre confia à Dom Jean-Marie la tâche délicate d’administrateur apostolique auprès de notre maison-mère, l’abbaye Notre-Dame de Neiges, qui passait alors par un moment difficile de son histoire. Depuis lors, cette communauté garde une immense dette de reconnaissance envers sa fille !
Au terme d’un long et fécond abbatiat de 25 ans, Dom Jean-Marie, arrivé à l’âge de 75 ans, remit sa charge dans les mains de l’abbé général, Dom Eamon : démission qu’il rendit effective le 2 avril 2013. Le mois suivant, le chapitre conventuel se réunissait pour lui élire un successeur.Après sa démission, Dom Jean-Marie prit un temps de retraite. À son retour, en septembre 2013, il reçut la charge de l’hôtellerie, mais aussi celle de vice-postulateur de la cause de canonisation du Bienheureux Marie-Joseph.


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page