Une nouvelle chapelle Ste Marie du Désert (1819)

Une nouvelle Chapelle sainte Marie du Désert (1819)
Voyant cependant que les habitants du pieux vallon étaient attristés par la disparition de leur « chère » chapelle, M. l’abbé Lasserre, curé de Garac, lança le 25 Avril 1819 une invitation à tous les fidèles « de l’un et l’autre sexe » des paroisses voisines et éloignées, pour les prier de concourir par leurs offrandes à la reconstruction de la chapelle qui, à compter de cette date, fut désignée sous le vocable de « Sainte-Marie-du-Désert ».
Quand donc les moines fondateurs, des cisterciens-trappistes arrivèrent d’Aiguebelle le 21 décembre 1852, pour y établir leur communauté, c’est tout naturellement qu’ils choisirent de placer leur nouveau monastère sous ce même vocable de « Sainte-Marie-du-Désert ». Non seulement ils se conformaient à un usage remontant aux origines de l’Ordre cistercien (XIIe s) selon lequel tout nouveau monastère de l’Ordre (comme chacun de ses membres) est placé sous la protection de la Vierge Marie. Mais en plus, ils manifestaient ainsi clairement leur désir d’honorer la mission qui leur avait été confiée : redonner vie à l’antique pèlerinage marial, alors en déshérence.


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page