Un équilibre de vie : prière et travail

Parmi les éléments qui contribuent à garantir l’équilibre de vie du moine, une mention particulière doit être faite à l’alternance entre temps consacré à la prière et temps plus spécifiquement réservé au travail.



Sagement prévue par la Règle de saint Benoît, cette alternance a toujours été tenue en grand honneur par la tradition spirituelle de Cîteaux.
Si la prière, en particulier la prière commune au chœur, occupe donc une place de choix dans notre vie, le travail vient cependant lui apporter son poids propre d’humanité. Nos Constitutions lui accordent une estime particulière : en plus de contribuer à la cohésion de toute la communauté, elles le considèrent comme une « participation à l’œuvre divine de la création et de la rédemption », comme un moyen de procurer le nécessaire aux frères et à d’autres, spécialement aux pauvres », mais aussi comme « l'occasion d'une ascèse profitable, favorisant l'évolution et la maturité personnelle, entretenant la santé du corps et de l'esprit » (Const. 26).


(C) 2008 - Tous droits réservés

Imprimer cette page